Epona et le Champ de l'Abondance !

 

Au 15 décembre, nous invoquons la déesse Epona, pour que l'année suivante voie germer et croître les germes d'une abondance toujours plus grande.

Dans les traditions amérindiennes, en décembre, c'est la période des Give-Away. Depuis 2012, aux Etats-Unis, en réponse aux évènements commerciaux du Black Friday et du ThanksGiving, les communautés amérindiennes ont institué un " GivingTuesday". Lors de ces journées mondiales de la générosité et de la solidarité, en Décembre, les communautés au travers du monde se rencontrent autour d'un objectif commun: avec le Peuple Cheval, célébrer l'abondance et encourager le don.

La déesse druidique du cheval, Épona et le champ de l'Abondance.

Le champ de l'abondance est évoqué par la déesse cheval Epona et ses juments blanches.  La déesse Epona est souvent représentée portant une corne d'abondance. Cela nous relie au concept Amérindiens des corne d'abondance, le plan originel ou toutes les idées se trouvent en germe, peuvent être appelées à la vie, et croître sur le plan matériel des formes manifestées. Au temps des Druides, Epona était fêtée le 15 décembre, premier jour des cérémonies et rituels qui préparaient le solstice d'hiver. Ces rituels ont été repris par les Romains, où Epona avait sa place pour le premier jour des grandes cérémonies de l'hiver, les Saturnales. 

 

Le peuple Gaulois, un peuple des chevaux.

 

La déesse des chevaux Epona occupait une grande place dans la religion druidique parce que le cheval lui-même était primordial dans la vie des  Gaulois. Lors de cette journée spéciale, en décembre, nous nous connectons à nos ancêtres druidiques et à la sagesse des chevaux. Epona était la déesse druidique des Chevaux ainsi que de ceux qui les montaient ou les soignaient, des écuries et des voyageurs. Il s’agissait d’une déesse très populaire, à en juger d’après le nombre important de figurations qu’on en connaît, répandues dans toute la Gaule.

​​

Célébration du  jour d'Epona