top of page

Cheval, explique moi comment bouge le vent ...


Selon la médecine tibétaine, le corps humain est composé de trois énergies fondamentales appelées "les trois humeurs" : le vent (ou le mouvement), la bile et le phlegme. Le vent est considéré comme l'énergie principale responsable des mouvements du corps, de la respiration, de la circulation sanguine, etc. Donc, quand même très important, surtout pour les équitants qui mettent leur cheval en mouvement, mais aussi pour nous tous, quand on doit se lever les lundi matin et qu'on n'a vraiment pas l'envie...

Guérir le Cheval de Vent ?

Le "cheval de vent" ( le Lungta en Tibétain) est d'abord un cheval mythique et sacré du Tibet[3] . Par extension le Lungta est devenu un concept utilisé dans la médecine tibétaine pour décrire des pratiques visant à corriger le déséquilibre de l'énergie du vent à l'intérieur de l'être humain. Quand l'énergie du vent est déséquilibrée, elle crée des angoisses, de l'agitation, et énormément de nervosité. Ce déséquilibre du vent crée une espèce de sensation de fatigue chronique, tout en ayant les nerfs à fleur de peau. Moi, je dois dire que je connais bien cet état .. . et vous, est-ce que ça vous dit quelque chose ?

Pour rétablir l'équilibre du cheval de vent, la médecine tibétaine propose différentes approches, notamment l'alimentation, les herbes médicinales, les massages, les pratiques de respiration et la méditation.


Lungta, souffle de vie

Le mot Lungta signifie en tibétain « bonne fortune » ou « bonne chance ». Le cheval du vent représente le souffle de vie d’un être humain.

Rlung rta dar ba « le cheval de vent s’élève », c’est ce que lon dit en tibétain pour exprimer que les choses vont bien pour quelqu’un. Le cheval, dans sa course, appelle le vent.

On dit, au Tibet, que le cheval de vent transporte sur sa selle un joyau magique qui procure la paix, la bonne santé et l’harmonie.






Les cinq animaux sacrés, du Tibet à la Nation Navajo

« Au Tibet, les mouvements du mental sont symbolisés par les quatre attributs du cheval de vent, les quatre animaux sacrés aux quatre coins d’un mandala. Comme l’explique le lama Chogyam Trungpa, ce sont le tigre, le lion, l’aigle, et le dragon[2]. Ces quatre animaux représentent l’énergie de l’univers en mouvement, convergeant vers le mouvement du cheval de vent.


Lungta, le cheval de vent, est un guérisseur.


Retrouvez Julie Jamyang, spécialiste de la médecine Tibétaine, Cofondatrice et Enseignante au Centre Lungta, lors d'une session weekend des 28 et 29 Octobre. INFOS ICI




D'après L'enseignement des Chevaux par Sylvain Gillier, Ed Trédaniel


[1]. Chögyam Trungpa, Shambala : la voie sacrée du guerrier, Points, 2014.


[2] Lungta (Tib. རླུང་རྟ་, Wyl. rlung rta ou ཀླུང་རྟ་, klung rta), littéralement "cheval de vent", est une créature tibétaine mythique symbolisant l'air ou le vent intérieur du corps et les aspects connexes de la voie bouddhiste. Par extension, Lungta est également devenu le nom des pratiques (sadhana et prières) liées à Lungta et qui en favorisent l'épanouissement.

https://www.rigpawiki.org/index.php?title=Lungta


Комментарии


bottom of page